dimanche 16 décembre 2018

Partenariat stratégique entre Tony’s Chocolonely, Albert Heijn et Barry Callebaut pour mettre un terme au travail des enfants

La société néerlandaise Tony’s Chocolonely, le distributeur Albert Heijn et le producteur de chocolat Barry Callebaut ont noué un partenariat stratégique afin de mettre un terme au travail des enfants et à l’esclavage moderne dans l’industrie du chocolat. Ensemble, ces entreprises établissent une nouvelle norme industrielle afin d’accroître la pression sur l’ensemble de l’industrie chocolatière et de susciter un changement structurel en faveur d’une chaîne du cacao répartie plus équitablement. 

Avec pour mission de faire du chocolat 100% libre de toute forme d’esclavage la norme du secteur, Tony’s Chocolonely a appelé les entreprises à suivre son exemple en matière d’approvisionnement en cacao, fondé sur des relations directes avec des coopératives de cacao ainsi que sur traçabilité du cacao et des revenus décents pour les producteurs de cacao. C'est pourquoi l’entreprise ouvre sa manière de travailler aux autres. Tony's Open Chain est la plateforme « Open Source » sur laquelle les fabricants de chocolat ont accès à toutes les connaissances et tous les outils nécessaires pour y parvenir, notamment le « Tony's Beantracker » ou le « Child Labour Monitoring and Remediation System », qui ont été introduits dans toutes les coopératives partenaires de Tony's Chocolonely. 

Albert Heijn, le plus grand distributeur des Pays-Bas, est le premier partenaire à rejoindre la plateforme ouverte de Tony. Barry Callebaut a rendu ce partenariat possible grâce à son expertise dans la transformation ce cacao spécifique en chocolat. « C’est étape majeure pour l’industrie du chocolat, et un pas important vers une production de chocolat durable comme la norme du secteur d’ici 2025 ,» déclare Antoine de Saint-Affrique, CEO de Barry Callebaut. «« C'est fantastique de s'associer avec le plus grand distributeur des Pays-Bas et une compagnie comme Tony’s Chocolonely s’étant engagé à produire du chocolat libre de tout forme d’esclavage, et nous sommes impatients d’étendre cette première réussite via notre expertise logistique. » 

Le partenariat entre Tony’s Chocolonely, Albert Heijn et Barry Callebaut prouvent que le chocolat peut être réalisé différemment à grande échelle et appelle les autres compagnies à les rejoindre. « Ensemble, nous avons plus d’impact. C'est pourquoi je suis très fier qu'Albert Heijn et Barry Callebaut se joignent à nous sur notre feuille de route pour un chocolat libre d'esclavage. Les bons exemples sont toujours suivis. À partir d'aujourd'hui, notre impact est plus large que simplement avec notre chocolat. Ensemble, nous fabriquons du chocolat 100% libre d'esclavage», a déclaré Henk Jan Beltman, Chief Chocolate Officer chez Tony's Chocolonely.

À partir de mars 2019, Albert Heijn proposera du chocolat Delicata avec un cacao traçable. Les fèves seront achetées à un prix plus élevé auprès des coopératives partenaires de Tony's Chocolonely, au Ghana et en Côte d'Ivoire. « Nous voulons faire la différence. C'est pourquoi nous trouvons important de contribuer structurellement à une vie meilleure pour les producteurs de cacao. Toutes les lettres et barres en chocolat Delicata d’Albert Heijn sont les premières à avoir été certifiées UTZ en 2010. 
Nous franchissons à présent une autre étape importante vers la mise en place d’une chaîne du cacao transparente et durable », a déclaré Henk van Harn, vice-président Strategic Sourcing d’Albert Heijn. « La recette et le goût de Delicata resteront inchangés. » Les trois parties ont dévoilé la nouvelle de leur partenariat aujourd’hui au Tony’s FAIR, la réunion annuelle de Tony’s Chocolonely à Amsterdam.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire