mardi 5 juin 2018

L'exploitation des travailleurs est endémique dans les industries du thé et du cacao

  • Une étude internationale montre que le travail forcé est largement répandu dans les chaînes mondiales d'approvisionnement en thé et en cacao qui alimentent les marchés européens
  • Les systèmes de certification éthique échouent à lutter contre le travail forcé dans les chaînes d'approvisionnement du thé et du cacao
  • Des réformes à grande échelle sont nécessaires de la part des gouvernements, des multinationales, des organismes de certification et des auditeurs de l'industrie pour éradiquer le travail forcé - entre autres le paiement de salaires décents, ainsi qu'une application strictes des normes internationales du travail. 

L'étude est disponible via http://bit.ly/2kHcc9S

Cette étude a été dirigée par la professeure Genevieve LeBaron, codirectrice du SPERI à l'Université de Sheffield et coprésidente du groupe de travail sur l'esclavage moderne de l'Université de Yale.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire